Comment changer d’assurance habitation ?

Plusieurs personnes sont confrontées à la décision de changer d’assurance habitation. La réussite de cette grande modification implique la connaissance d’un certain nombre de paramètres tels que la loi, etc. Quelques conseils importants sont proposés dans cet article.

Il faut bien se renseigner.

Lorsque vous pensez changer votre assurance habitation, la première des choses à faire est de vous renseigner sur les différents délais de contrat. Si vous voulez en savoir, il y a une information qui est publié ici. En effet, avant de procéder à un changement de votre assureur, il est indispensable de prendre connaissance des conditions générales. 

Cela vous permet de comprendre de façon claire les éléments importants du contrat tels que les délais de paiement, les différents niveaux d’assurance, les garanties, etc. De plus, en vous renseignant, vous pourrez avoir un regard général sur les différentes offres de la nouvelle compagnie afin de prendre une meilleure décision. Vous devez aussi être ferme sur la franchise, car une assurance habitation est quasi nulle lorsqu’elle ne propose pas un pourcentage favorable pour la franchise.

Connaitre les dispositions de la loi Hamon

La loi Hamon a étendu la garantie légale de conformité des produits à deux ans, contre juste six mois auparavant. Elle est entrée en vigueur en 2015. Avec cette loi, il est possible de changer votre   Assurance habitation à n’importe quel moment de l’année pourvu que vous dépassez la première date d’anniversaire. Un des avantages de la loi Hamon est qu’elle n’implique ni frais et ni pénalité. Sachez que vous pouvez aussi d’anticiper le changement de votre assurance habitation grâce à la loi Chatel. 

A lire :   Quelques astuces pour embaucher un chef cuisinier

Rassembler les documents nécessaires 

Pour changer d’assurance habitation, il est indispensable de connaître l’ensemble des documents à fournir. Même si la liste est très longue, il est obligatoire de les fournir. Parmi ces documents, on peut citer le numéro de votre ancien contrat, vos coordonnées, votre numéro d’assuré, etc.